Pinch : spitz nain bleu

J’ai 3 spitz et tous ont un caractère différent.
Par ordre croissant de taille :

Pinnochio dit « Pinch » qui est un spitz nain de couleur bleu (couleur très rare en France).
Il est tout petit et tout grassouillet. Nous l’avons acheté lorsqu’il avait 4 ans. Au tout début il était très craintif avec constamment la queue entre les pattes, fuyait sous un meuble dès que l’un d’entre nous approchait, idem au 1er haussement de voix ou main en l’air et pourtant pas à son encontre.

Le fait qu’il ait précédemment eu la quasi totalité des dents arrachées « pour cause de tartre », une peau et un poil très abîmés dus sans doute dus à l’utilisation de certains produits mais j’ignore lesquels, et pour finir il a été castré car il ne voulait pas reproduire donc la couleur étant rare l’éleveur n’a pas souhaité tenter le diable en le vendant non castré.

Un chien craintif au début

Aux premiers abords c’est vrai qu’il ne payait pas de mine et l’on pensait mettre plusieurs années avant d’arriver à lui ôter toutes ses craintes. Et bien aujourd’hui cela fait deux ans que nous avons notre petit « pinch » qui est devenu le chien préféré de la famille, sans doute du à ses malheurs passés. Il dort dans la pièce attenante à la chambre de mes parents sur un bon tapis : c’est devenu « sa chambre ». Il se lève soit en même temps que mes parents, soit il lui arrive assez souvent de faire la grasse matinée. Donc dès qu’il se lève il va voir mes parents et leur fait des petites ruades sur places (debout sur ses deux pattes arrières et bouge ses deux pattes avant en continue en l’air). Il les suit partout dans la maison au pied du canapé, ou dans le jardin. Si mon père travaille dans le jardin il se poste à côté de lui pour faire « l’inspecteur des travaux ». Il aboie uniquement s’il voit quelqu’un s’approcher du portail sinon il est très calme. A l’heure du repas, il fait tout le tour de la table avec ses petites ruades afin que l’on lui donne de la mie de pain (nous l’avons un peu apprivoisé comme cela), mais si nous ne le regardons pas il cesse et s’en va. Ensuite lorsque mes parents vont travailler il les guette de la baie vitrée et leur fait des fêtes de loin ou les attend dans le couloir et les accueille avec plein de ruades dont il est le spécialiste, des tours sur lui même et maintenant plein de léchouilles. Il ne mange cependant toujours pas à la main. Le soir il suit mes parents dans la chambre ou parfois trop impatient attend prêt de la porte afin de montrer qu’il veut aller se coucher.

 Dressage du chien

Il répond à son petit nom dès que l’on l’appelle, il cherche les gâtés et adore frotter sa tête contre nos mains. En revanche si ce n’est pas la famille proche il demeure très craintif. Il devient aussi un peu joueur mais l’on a souvent l’impression qu’il se retient. De jour en jour son comportement évolue, à l’évocation de son nom il remue sa petite queue en panache, il attend devant le portail lorsque les portes sont ouvertes et nous montre de plus en plus d’amour. Concernant sa toilette c’est moi qui m’en occupe : je le prends au bras et le monte à la douche. Là je le caresse, je lui parle pour le rassurer le temps de régler la température de l’eau puis je le mouille. Je lui mets en 2 fois un shampoing spécial pour sa peau et son poil abîmés tout en le massant. Ensuite je le rince et durant tout ce temps il se laisse faire et se détend. Une fois la douche finie je l’enveloppe dans une serviette et je le sèche puis ensuite je le sèche au séchoir et le démêle au peigne ou à la brosse. Ensuite je lui applique une lotion pour peaux sèches et parfois je le tonds. Cela peut sembler barbare mais on poil est beaucoup trop abîmé et sa peau trop fragile donc je lui laisse quelques centimètres de poils sur le corps et il conserve son petit jabot, ses oreilles pointues et son front bombu avec sa petite queue en panache. Tout cela en douceur, il se laisse faire et semble faire le beau dès que tout est terminé car tout le monde le compliment  et il a droit à son petit biscuit.

L’éleveur ne voyait que la rentabilité du chien

Lorsque nous l’avons acheté, on nous a dit qu’il n’aimait pas les gâtés, que c’était « une tête à claques », que nous n’arriverions pas à le toucher et encore moins à le toiletter (de plus lorsque  nous avons expliqué qu’il devenait câlin on nous a répondu « ça m’étonnerait ça! »): preuve en est qu’en moins de deux ans avec beaucoup d’amour et de patience, on peut redonner confiance à son compagnon et se faire aimer de lui.

 

12 Commentaires

  1. bravo à toi pour tout le travail que tu as fait avec ton petit Pinch , je connais bien le spitz et je sais combien il est difficile de lui redonner confiance lorsqu’il l’a perdue pauvre t’it père il n’a pas dû avoir un bon passé avant de te rencontrer je crois savoir de quel élevage il est !!! à une époque j’avais eu connaissance de sa naissance car c’est très rare cette couleur je te souhaite beaucoup de bonheur avec lui on se retrouvera sur le site du spitz loup

    • Je vais vite voir ton site, j’ai discuté dernièrement avec une personne qui avait un spitz moyen, un samoyède et un spitz loup : j’imagine un spitz affectueux, joueur….. mais en gros format ça doit être génial!! ils sont déjà magnifiques en petit avec leur fourrure abondante alors en grande taille….
      @+ sur ton site

  2. bonjour,j’ai un peu près le même chien sauf qu’il est roux/blanc.mais sinon c’est pareil.en tout cas bravo,pinch a l’air en forme malgré qu’il était craintif au début

    • Merci, Pinch est devenu la mascotte de nos spitz et il progresse continuellement. Maintenant il se couche au pied du canapé quand on est dessus et lorsqu’il veut des câlins il se met debout et gratte, il attend que l’on rentre le soir devant la porte et nous accueille avec des ruades : pour un chien qui n’aimait soit disant pas les gâtés…. Comme quoi l’amour fait des miracles!

  3. Félicitation pour avoir redonner confiance à ton petit Pinch.
    J’envisage d’adopter un bébé Spitz. Mais je prends mon temps ils sont tous trop mignons petits, alors je veux avoir toutes les infos possible avant son arrivée, je sais qu’il sera aussi important qu’un enfant pour moi alors je veux être sûr qu’il soit le mieux équilibré possible.
    Bonne continuation

    • Bonjour Eosine,
      Merci c’est gentil, aujourd’hui il a encore progressé : il nous mange enfin dans la main, il part tout seul au font du jardin, fait le tour de la maison et reste dehors même le soir. On est à la fois contents de voir qu’il devient entre guillemets « normal » mais à la fois tristes car on se dit que si on l’avait eu tout petit il n’aurait jamais été traumatisé. Mais on ne peut rien y faire, ce qui compte pour nous c’est qu’il soit heureux!
      Tu as raison choisir un bébé spitz c’est vraiment pas évident : ils sont tous trop craquants!!!! C’est très bien que tu te renseignes avant car lorsque tu l’auras tu sauras bien comment t’en occuper et le rendre heureux. Si tout le monde avait la même démarche que toi, il y aurait moins d’abandon. En tout cas je te remercie et n’hésite pas si tu as des questions et bonne continuation à toi aussi.

  4. quelle belle histoire!
    j’ai moi même des spitz, dont une que j’ai « sauvé » d’un élevage alors qu’elle avait 10 mois.
    Ce sont des chiens qui n’ont qu’un seul maitre, de ce que l’on dit.
    Elle s’est très bien habituée à la maison, mais a tendance à être hyper attachée (sans doute par peur de l’abandon).
    Cela fait un an que je l’ai.
    Au départ, elle attaquait les chiens (autre que ceux de la maison) qui s’approchaient de moi.Dur, car je l’amenais en clientèle!
    Elle a fait beaucoup de progrès de ce côté là, même si je reste vigilante.
    Maintenant, elle préfère rester dehors, de peur que je ne l’emmène pas en voiture!
    Je ne regrette pas du tout ce sauvetage, et je crois qu’elle est vraiment heureuse.
    Cette angoisse de l’abandon est encore en elle,mais j’espère que petit à petit elle va s’estomper.
    comme tu le dis, l’amour fait beaucoup de choses.
    Ton spitz est magnifique!le bleu est une couleur que j’aime beaucoup , et j’espère en avoir un un jour.

    • Bonjour Chocolat,
      C’est vrai que le spitz est déjà très collant à la base, un seul maitre comme tu dis mais il aime sa famille au grand complet. Ces petits chiens sont très intelligents et apprennent vite. Je pense que sa peur d’abandon s’estompera, tu la garde avec toi, tu l’aimes, elle a des petits copains bref tout pour surmonter ça!! Merci pour tous ces compliments ça me fait très plaisir!!! C’est vrai que le bleu est un très jolie couleur mais pas reconnue en France, il faut aller en Allemagne pour en trouver. Ce qui est dommage c’est qu’avec tous les produits que Pinch s’est pris il a eu la peau et le poil très abîmés. Aujourd’hui il n’a plus de croûtes mais son poil pousse de manière étrange du coup je suis obligée de le tondre ce que je fais un peu à contre coeur car j’adore la fourrure et le jabot du spitz. Il progresse sans cesse et nous mange enfin dans la main au bout de plus de 2 ans, et je pense qu’il n’a pas encore fini de nous épater ce petit Pinch 😉

  5. Bonjour,
    C’est tellement beau les gens avec un coeur grand comme le votre.. J’ai également un spitz et je ne pourrais JAMAIS lui faire du mal, j’aime beaucoup trop les animaux pour ça..
    En tout cas je vous félicite vraiment de tout ce que vous avez fait pour ce petit chien complètement perdu. L’histoire m’a mis les larmes aux yeux… Encore bravo, il en faudrais beaucoup plus des gens comme vous.. Et une jolie vie a Pinch 🙂

    • Bonjour Marie,
      je vous remercie pour vos gentils compliments 🙂 Pinch a depuis fait d’énormes progrès : il sort seul même quand il fait nuit, il fait le tour du jardin et surtout il nous mange dans la main. Se sont des petites choses que fait tout chien mais ça devient quelque chose de formidable quand c’est notre petit Pinch qui le fait !!! Nous espérons qu’un jour il pourra oublier ce qu’il a vécu plus jeune. Encore merci 😉

    • Bonjour Chocolat,
      Pinch va très bien 🙂 !!! Il a continué à évoluer, aujourd’hui il fait tout le tour du jardin tout seul et va loin, et il sort même lorsqu’il fait nuit! ça peut paraître dérisoire mais on revient tellement de loin avec lui…. Il se colle régulièrement à nous pour faire des gâtés, joue avec Teuby, notre petit spitz noir et descend même les marches de la porte d’entrée pour nous accueillir lorsque nous arrivons. C’est un petit goinfre qui fait le tour des gamelles des autres spitz au cas ou une croquette y traînerait encore. il adore lorsque je le lave et le toilette, je le tonds car ça peau est vraiment très abîmée, (les poils ne poussent plus par endroit) et il se laisse faire pendant plus d’une heure et lorsque je le dépose au sol il sautille et nous fait des fêtes comme s’il était content. D’après l’éleveur c’était un chien qui n’aimait pas les gâtés et qui n’était pas sociable : on lui a simplement donné de l’amour et fait preuve de patience!!! Et votre spitz est ce que ça peur de l’abandon c’est un peu estompée?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*